top of page

Alors qu'elle était sur le point de tout abandonner

Dernière mise à jour : 12 juil. 2022

« Cela fait un an que j’ai terminé ma formation et j’ai l’impression de faire du surplace ».

C’est avec ses termes que Sandra me partage son constat un an après le lancement de son activité.

Sandra a 39 ans et, après ce qu’elle appelle elle-même un grand ras-le-bol et une grande fatigue, a décidé de réorienter sa carrière durant l’été 2018.

En septembre 2019, elle passe en mi-temps dans la même société pharmaceutique et embrasse une activité complémentaire de coach.

« J’ai l’impression que nous sommes de plus en plus de coachs, que la concurrence est rude et je ne vois vraiment pas comment je peux me démarquer. Les réseaux sociaux sont inondés de postes de coachs avec leurs citations, avec des offres qui se ressemblent. Même pour des clients, cela devient dur de savoir qui fait quoi et comment ? »

La réalité de Sandra vient frapper à sa porte : ses économies sont bien entamées et si elle ne trouve pas de solutions, au mieux, elle devra reprendre un 4/5, au pire, un temps plein et laisser tomber son projet (et son rêve) d’être coach !

« C’est quelque chose que je ne veux pas encore envisager aujourd’hui car je ne sais franchement pas comment je pourrais le vivre »

Et pourtant, quand elle coache, elle sent qu’elle est dans son élément. Cela lui donne de l’énergie !

« Je me sens transporté dans un autre monde. J’ai des papillons dans le corps. Je suis connecté à quelque chose qui me transcende… »

Ce que ressent Sandra, c’est « un grand nid de paradoxe ».

« A la fois, j’ai une envie folle de tout donner pour me donner toutes les chances de vivre de mon projet mais je sens qu’il y a quelque chose qui me bloque pour y aller. »

« A la fois, je me sens alignée et à ma place dans mon métier de coach et en même temps, j’ai l’impression de rater quelque chose et d’être à côté de ce qui m’attend réellement. »

Le jeudi 19 septembre 2019, Sandra est complètement perdue.

Et pourtant, c’est ce jour là qu’elle entame le processus qui va tout changer pour elle.

« Je ressens un profond besoin de me reconnecter à moi-même, à l’essence même de qui je suis. Quand je te parle, j’ai l’impression d’être enfermée dans mes pensées, d’avoir la tête dans le guidon. Et je ne sais plus ce qui est bon pour moi ni pourquoi je fais ce que je fais. ».

Je lui pose alors cette question :

- De quoi as-tu le plus besoin pour te reconnecter à toi-même ?

- J’ai besoin de sortir du cadre, de me déconnecter de tout le reste, … de respirer.

- Et bien c’est exactement ce que tu vas faire ! Quel est l’endroit qui te permettrait de vraiment te déconnecter ?

- Je ne sais pas… Un endroit dans la nature, au soleil, au milieu de nulle part.

- C’est exactement là où tu vas aller !


C’est ce 19 septembre que Sandra décide de faire une pause et de partir se ressourcer.

Elle négocie un congé avec son employeur, reporte le coaching de ses deux clients déjà planifiés et entame le voyage qui lui permettra d’avoir un rendez-vous avec elle-même.


Nous convenons de 3 rendez-vous de coaching pour encadrer sa réflexion.

3 étapes indispensables au changement que Sandra désire tant…

Dès le premier rendez-vous, le changement de son énergie est palpable. Quand je le lui fais remarquer, elle me confirme effectivement ressentir une nouvelle force en elle !

"Mon objectif aujourd’hui était juste de pouvoir me retrouver avec moi-même… Sans aucune autre attente, ni pression… J’ai passé la journée dans la nature, à me promener, à m’arrêter quand je le désirais, à observer, à vivre intensément le calme autour de moi… Et ça m’a fait tellement de bien ! "

Je lui propose alors de fermer les yeux et nous explorons ce « tellement de bien » en elle.

A la fin de cette première étape, Sandra s’est reconnectée à sa mission de vie.

Comme elle me le dira : « Ce n’est plus juste mental. Là, je le sens dans mon corps. Je sens son énergie. Et je me sens reliée pleinement à cette mission. Cela n’a plus rien à voir. Avant, je savais ce que je voulais et puis avec le temps, je l’ai oublié. Aujourd’hui, je l’ai vécu et c’est enregistré dans chacune de mes cellules ».

D’ici le deuxième rendez-vous, je lui donne une mission. Je lui demande de faire une randonnée d’une journée qui doit être d’un niveau de difficulté au-dessus de sa zone de confort et de prendre conscience de ce qui se passe en elle.

Notre deuxième rendez-vous a lieu 3 jours plus tard.

Grâce à la mission qu’elle a parfaitement remplie, nous avons pu identifier ses automatismes, ses freins, ses pensées, ses démons intérieurs.

« C’est incroyable. A certains moments, c’était tellement dur que mes pensées destructrices sont réapparues. Cela m’a vraiment fait prendre conscience de ce qui se jouait en moi dans les difficultés. Et ça m’a mis dans une colère assez forte vis-à-vis de moi-même (…).

Aujourd’hui, grâce à notre rendez-vous, je me rends compte de l’opportunité énorme que je reçois à avoir mis de la conscience sur mes automatismes. »

Sandra a fait un grand pas aujourd’hui. Elle a identifié les obstacles internes qui la bloque dans son projet et avance déjà vers des pistes pour les surpasser.

- Je pense vraiment que cela va faire une différence. C’est comme si ma peur et ma colère s’étaient transformées en un moteur.

- Alors, il est maintenant temps de savoir jusqu’où ce moteur va t’emmener d’ici un an ! Je vais t’inviter d’ici notre prochaine séance à te connecter à toute l’expérience que tu as vécue ici pour prendre un engagement vis-à-vis de toi-même mais surtout vis-à-vis du monde et de le transformer en objectifs et sous-objectifs.

Notre dernier rendez-vous a lieu juste avant son retour. Sandra est transformée : sa posture, son énergie, les étincelles dans ses yeux, sa voix : tout est aligné à sa motivation d’y arriver !

Ensemble, nous travaillons sur sa feuille de route avec des actions concrètes, des résultats à obtenir concrets et beaucoup d’espoirs de pouvoir vivre de ce qui la passionne d’ici un an !



Le 30 décembre 2021, Sandra me contacte.

Je n’avais plus eu de ses nouvelles depuis la fin de l’accompagnement un peu avant le début de la crise du Covid.

Elle a une grande nouvelle à m’annoncer : le 31 décembre sera son dernier jour en tant que salariée !

Les critères qu’elle s’était fixée pour prendre cette décision ont été atteints un peu avant l’été 2021 et sa décision a été prise à la rentrée !

Ce sont les larmes dans les yeux que je raccroche et que je souris...

C’est fou ce qu’un être humain peut faire quand il est connecté au plus profond de lui à son potentiel et sa mission de vie...

Ce que Sandra a vécu avant « son voyage », je l’ai vécu également.

Et je pense sincèrement que toute personne qui décide de reprendre le pouvoir sur sa vie va vivre un jour ou l’autre la même expérience : le doute, le découragement, l’impression de ne plus trop savoir vers où aller, le sentiment de ne pas être à la hauteur, le questionnement sur le bienfondé de sa décision, ...

Mais je pense tout aussi sincèrement que seules les personnes bien préparées, au clair avec elles-mêmes et ancrées dans leur mission de vie ont toutes les chances d'y arriver sans abandonner !

Et si tu découvrais ton vrai potentiel ?

Je t'offre aujourd'hui ton atelier "Je découvre mon potentiel" !

Oui, c'est offert ! A une condition : que tu prennes le temps de t'y investir et de le faire à fond !

Car pour moi, rien de plus précieux qu'une femme ou un homme qui donne la chance a son potentiel car selon moi, "le monde s'enrichit à chaque fois que l'un d'entre nous décide d'utiliser son potentiel " !

Déclenchons ensemble la magie qui est en toi !







99 vues0 commentaire

Comments


bottom of page