top of page

As-tu déjà envisagé d'être à haut potentiel ?

Dernière mise à jour : 13 déc. 2022

Octobre 2015...


C’est précisément à ce moment là que tout le décor que j’avais installé avec lui a basculé.


« Ce n’est pas juste, ce n’est pas moi... »


Quand Clément, 16 ans, prononce ces mots, je les entends. Et ils résonnent tellement qu’ils m’entraînent dans un tourbillon de pensées qui m’étourdit et me fait perdre pied.


A ce moment-là, ce que je comprends, c’est que tout le coaching repose sur du vent.


Tous les acquis que je pensais ancrés viennent de s’envoler. Comme cela. D’un coup.


Quelques minutes avant...


Clément vient de valider son projet.


Passionné par les mystères de l’univers, il souhaite devenir astrophysicien.


C’est l’aboutissement d’un coaching d’orientation de plusieurs séances où il a appris à se connaître.


Le choix de son projet repose sur des valeurs, des talents, des ressources, des besoins qu’il a validés.


Il est heureux de valider son rêve...


Puis, sans prévenir, son visage s’assombrit d’un coup : « Non, ce n’est pas juste, ce n’est pas moi... »

En deux secondes, Clément a le potentiel de faire éclore plus d’une dizaine de pensées qui remettent en question tout le travail effectué :


- Je pense que ce ne sont pas mes vraies valeurs

- Je me suis menti : je n’ai pas ses talents là

- J’ai d’autres besoins plus importants

- Est-ce que c’est possible de se connaître ?

- Qui me dit que je ne vais pas changer d’avis dans un an ?

- Je ne suis pas capable de le faire

- Je vais devoir étudier dans un environnement que je ne connais pas

- Je ne serai pas à la hauteur des autres étudiants et des attentes de mes profs

- Il y a certainement un autre projet qui sera encore mieux

- Quel est le sens de tout cela ?

- Qui me dit que cela ne va pas profondément m’ennuyer en fin de compte ?

- ... ... ...


Voilà tout ce que me dit Clément (et bien plus encore) quand il prononce ces mots : « Ce n’est pas juste, ce n’est pas moi... »


Et moi, je suis juste complètement perdu.


Je n’ai plus d’énergie et je ne souhaite qu’une seule chose : que cette séance se termine et qu’on en finisse.


Et c’est exactement ce qui se passe.



Quelques jours plus tard



« Haut potentiel »... le mot vient d’être lâché après 1h30 de supervision.


Cette supervision, je l’ai provoquée car ce qui s’est passé avec Clément, mais aussi avec d’autres jeunes que je coache, résonne énormément en moi.


Et je veux comprendre ce qui me touche. C’est important pour moi mais aussi pour mes clients.


Mon superviseur me fait travailler sur le lien entre mes différents clients. Il me fait mettre les mots qui résonnent en moi sur son flip chart.


Et l’hypothèse que ces jeunes soient à haut potentiel jaillit d’un seul coup.


Pas chez moi. Chez mon superviseur.


Moi, je suis à mille lieux d’y penser.


Je ne connais pas cet univers. Je n’y ai jamais été confronté. C’est tout nouveau pour moi...


Et il lâche le mot... Il lâche le concept. Un concept que je ne comprends pas, qui me semble étranger.


« Mais pourquoi... ? Pourquoi viennent-ils chez moi ? »


La question qui me brûle les lèvres est posée. Mais je ne m’attends pas du tout à la question qu’il va me donner en retour.


« As-tu déjà envisagé la possibilité d’être à haut potentiel toi aussi ? »


Moi ? Mais c’est impossible !


Je me laisse envahir par une multitude de pensées :


Je n’ai jamais brillé à l’école.

Je n’ai jamais eu confiance en moi.

Je suis beaucoup moins intelligent que les autres.

Je ne suis doué en rien.

J’ai du mal à aller vers les autres. J’ai du mal à les comprendre.

Je ne suis pas meilleur que les autres. Je ne suis pas plus haut qu'eux.


Qui je suis, moi, pour être à HAUT potentiel ? Ce serait plutôt le contraire ?



Quelques semaines plus tard



Le 15 décembre 2015, je sors du cabinet de la psychologue, son rapport à la main.


La conclusion tient en quelques mots : « Outre les caractéristiques qualitatives, le test de QI confirme que Marc est un adulte à Haut Potentiel. »


Le 15 décembre 2015 est le premier jour du reste de ma vie !


Je prends conscience d’un nouveau filtre qui me permet de transformer ma réalité.


Je lis, je m’informe, je découvre, je me permets. De plus en plus...


Je décide de me faire coacher.


Et je découvre qu'il est très difficile de trouver le coach qui me fera avancer. Celui qui ne me posera pas les questions que je me suis déjà posée.

Celui qui arrivera à me surprendre, à calmer ma pensée en arborescence, à transformer mes doutes en certitude.


Cet accompagnement, je l'ai cherché.


Et je l'ai créé... Pour mes coachés !



Je ressens au plus profond de moi que mon « Pour quoi » est d’accompagner les jeunes et les adultes qui ressentent un décalage entre leur vie et leur potentiel à accepter, faire briller et intégrer leur potentiel dans une vie pleine de sens.



Juin 2019


"Et puis, n'oubliez pas... "Chaque fois que l'un d'entre nous décide de ne pas utiliser son potentiel, le monde s'appauvrit !


La magie est en vous !"


Je viens d'écrire les derniers mots de mon livre 'L'autre potentiel'.


Plus d'une année de travail dédiée à tous ces hommes, toutes ces femmes qui souffrent de ne pas reconnaître leur potentiel, leur lumière !


Ce livre, c'est le témoignage d'années de coaching au service des autres potentiels !


C'est aussi le début d'une autre belle aventure : je ressens l’urgence d’offrir à tous les Clément et à tous les Marc du monde entier un accompagnement qui leur permettra d’éteindre leurs doutes pour faire briller leur lumière !


Et ce défi, je ne peux le relever tout seul.


C'est pourquoi, aujourd'hui, je forme des coachs afin qu'ils soient capables de coacher la lumière et l'ombre des autres potentiels !


A suivre...












107 vues3 commentaires

3 Comments


Merci Marc, j'ai l'impression de connaitre cette histoire, mais avant ça j'ai dû me battre pendant des années pour mes enfants. Je pense qu'avec ce livre et tout tes coachings le combat des lecteurs sera beaucoup plus court.

Rien que le titre de ton livre m'a émue !


Like

Cet article sous forme de témoignage me touche beaucoup Marc.

Like
Marc Breugelmans
Marc Breugelmans
Dec 12, 2022
Replying to

Merci Sophie d’avoir pris le temps de me lire et de me faire part de ton ressenti 😀

Like
bottom of page