"Mais qu'est-ce qu'on peut bien faire... juste après ça ?"*


Et vous, qu'allez -vous faire... juste après ?



J’entends et je lis beaucoup de choses sur le changement qui va s’opérer après cette crise unique en son genre.

Mais, franchement, y aura-t-il vraiment un avant et un après ?

La question mérite d’être posée !


Et pour y répondre, je vous propose de visiter les 3 niveaux par lesquels le changement peut venir !


NIVEAU 1 : LE CHANGEMENT PAR LA DOULEUR


Connaissez vous l’histoire du petit veau très curieux qui passe sa tête entre des fils barbelés ? Sa tête est prise dans les « piques » du fil. Si bien que quand il veut retirer sa tête, ça lui fait mal. En tout cas, ça lui fait assez mal pour qu’il ne bouge plus…

Un promeneur qui passe par là quelques minutes plus tard voit le veau et passe devant lui, amusé par ce petit veau. Il se dit que ce petit veau se débrouillera bien tout seul et pourra retirer sa tête.

Le lendemain, le promeneur, soucieux et curieux, décide de repasser par là. Le petit veau est toujours coincé.

Le petit veau essaye pourtant de temps en temps mais à chaque fois ça le pique et il se résigne…

Un jour plus tard, alors que la situation n’a pas changé pour le petit veau, le promeneur décide d’aller voir le fermier.

Le fermier bien au courant lui répond : « Mon bon monsieur, il en va ainsi de la vie. Ce petit veau ne retirera sa tête que quand la douleur que provoque le fait de ne pas bouger sera plus forte que la douleur qu’il s'imagine ressentir en bougeant.

Repartant sur son chemin, le promeneur réfléchit et se dit que dans beaucoup d’occasions, il ressemble à ce petit veau…


Cette métaphore m’amène à ces questions :


Est-ce que cette crise aura été assez douloureuse pour qu’on se retire des barbelés dans lesquels on s’est emmêlé depuis des années ?


Est-ce que les inconvénients de notre mode de vie sont aujourd’hui, dans nos consciences, plus importantes que les avantages ?


C’est une manière de percevoir et d’étudier la situation : le changement viendra quand la douleur sera plus forte en maintenant la situation qu’en la modifiant.


Est-ce le cas maintenant ? Rien n’est moins sûr !


C’est la vision du verre à moitié vide !

NIVEAU 2 : LES PETITS PAS



Changeons de perceptions et voyons ce que cela pourrait donner si vous regardiez plutôt le verre comme étant à moitié rempli !

Prenez de quoi noter et répondez à ces quelques questions:


De quoi avez-vous pris conscience les dernières semaines ?


Qu’est-ce que cette période vous a apporté ?


Qu’est-ce que vous pourriez emporter de cette période en l’intégrant dans votre quotidien sur le long terme ?


Il est important de nommer les choses. Mettre de la clarté sur ce qui vous a nourri ces dernières semaines.

Inévitablement, vous avez retrouvé des « choses » que vous aviez perdues.


Qu’est-ce que vous avez envie de garder ?


Qu’est-ce que vous êtes prêt à abandonner de votre ‘ancienne’ vie ?


Pour que cette période ait servi votre vie, que souhaitez-vous changer dans votre vie pour vous, vos enfants, vos proches ?


Quels sont les petits pas que vous êtes prêt à faire ?


Si chacun d’entre nous fait en même temps 1, 2, 3 ou plus de petits pas, c’est la planète entière qui va trembler !


Ne sous-estimez pas la puissance des petits pas !


Quelle promesse est-ce que vous vous faites ?


Quel engagement est-ce que vous vous faites ?


Ecrivez une lettre à la personne que vous serez dans un an pour vous rappeler de cet engagement et mettez la dans une enveloppe.


Ecrivez tout ce que vous avez sur le cœur en cette période. Mettez la date à laquelle vous souhaitez l’ouvrir et mettrez un rappel dans votre agenda !


NIVEAU 3 : UN « POUR QUOI » PUISSANT



Allons plus loin dans la réflexion : celui du sens que vous souhaitez donner à votre vie !


Aujourd’hui, à quoi sert votre vie ?

Quel sens lui donnez -vous ?


Qu’est-ce que le monde aurait perdu si vous n’étiez pas né ?


Si vous ne répondez « rien » ou « je ne sais pas », c’est que soit, vous ne vous êtes jamais posé la question OU soit, vous êtes persuadé que votre vie ne sert à rien OU encore que vous avez des croyances ou des freins qui vous empêchent de vous connecter à vous-même OU ….

Dans tous les cas, vous ne vous êtes pas encore connecté à ce que vous avez de plus beau en vous : votre potentiel!


Aujourd’hui, il mérite d’être écouté !


Vous méritez de l’écouter !


Dans mon livre ‘L’autre Potentiel’, j’explique pourquoi la planète s’appauvrit à chaque fois que quelqu’un décide de ne pas utiliser son potentiel !

Sur la couverture du livre (qui sort normalement le 12 mai), il y a cette phrase qui prend tout son sens aujourd’hui :


« C’est le moment de l’activer ! »


Il n’y a rien de plus puissant que de changer sous l’impulsion de votre potentiel !


Le changement par l’activation de votre potentiel, le changement par le sens donné par un « pour quoi ? » fort, voilà ce que je vous propose !


« Vous seul, qui êtes responsables à 100% de ce que vous allez faire de votre potentiel, pouvez tirer les conclusions justes pour vous. La décision de ce que vous ferez dès que vous aurez terminé votre lecture est entre vos mains.

(…)

Personne d’autre que vous peut décider de vous mettre en route. Si vous désirez du changement, le changement ne pourra venir que de VOUS. Vous seul avez les clés de contact pour actionner votre potentiel »

L’autre potentiel, Marc Breugelmans, éditions Le Dauphin Blanc.


Alors : que décidez-vous ?


Déclenchons ensemble la magie qui est en nous !

Envie d'aller plus loin : pour vous aider, nous organisons les ateliers « Je déclenche ma vie » : 6 ateliers pour trouver le sens et votre « pour quoi ? » !

Renseignements : https://www.coachingetdecouvertes.be/je-declenche-ma-vie-le-seminaire

* Titre inspiré de la chanson "Juste après" de Jean-Jacques Goldman


78 vues

© 2014 - 2020 by Nadine Jacobs