Il n'est jamais trop tard


J'écris cet article dans le train qui me ramène d'un séminaire à Paris.

Et j'avais envie de vous partager quelques réflexions parce que je rentre avec une valise remplie de pépites ! Et je n’ai pas l’intention de les garder rien que pour moi.

Je savais que je faisais un beau métier mais ces trois journées me l'ont confirmé.

Et c'est un beau métier, car il me parle au plus profond de moi.

Il me fait vibrer, il me fait exister.

Il me permet d'être au service de mes valeurs, de mes talents.

Il me permet de m'honorer.

Et surtout, il me permet d'accompagner les jeunes et les adultes qui me font confiance.

J'ai intégré ce weekend tout l'amour que je porte à ces jeunes, à ces adultes qui ont la force d'avancer vers leurs objectifs, de découvrir leur potentiel et leurs ressources et de les activer.

Oui, je les aime et je ferai tout pour les faire avancer, les challenger, et leur poser des questions qui les percutent.

J'ai compris combien il était important de me surpasser, d'atteindre mes rêves pour inspirer ceux qui me font confiance et être un meilleur coach.

Je dis souvent à mes clients que je ne coache pas comme je coachais il y a un an et que je ne coache pas aujourd'hui comme je coacherai dans un an.

Aujourd'hui, je sais que je ne coacherai pas la semaine prochaine comme je coachais la semaine passée. Une porte s'est ouverte et je suis passé de l'autre côté...

Je vous souhaite vraiment de vivre la vie qui vous inspire car c'est possible !

J'ai pu écouter Fred Bousquet (médaillé aux jeux olympiques, aux championnat de France), dire qu'il avait commencé la natation à 14 ans (soit avec un retard de 6 à 8 ans par rapport à ses adversaires), nous expliquer comment il avait fait pour transformer son rêve en résultats malgré ce retard. Combien sommes-nous à dire qu’il est trop tard, que plus rien ne changera ?

Cela me fait penser que j’ai coaché un jour un jeune de 68 ans qui avait décidé de se lancer dans un nouveau projet… Non, il n’est jamais trop tard…

J'ai pu écouter Baptiste, accidenté en moto à l'âge de 19 ans et aujourd'hui en chaise roulante et paralysé jusqu’au torse nous expliquer comment son rêve de faire de la moto avait été brisé. Nous expliquer avec quelle détermination il allait aujourd'hui vers ses rêves. Merci Baptiste pour ton témoignage, il m’a percuté !

J'ai vu un jeune guitariste se mettre le défi de jouer prochainement devant 100 personnes et accepter le défi du formateur de jouer devant 700 personnes dès le lendemain.

J'ai rencontré de belles personnes, expertes dans leur domaine, avec de beaux projets.

Je sais, ce soir, que 700 personnes sont reparties partout dans le monde avec la conviction de faire avancer leur projet et de faire avancer le monde. Le monde de demain ne peut qu’en être plus beau !

Et je suis reparti avec cette conviction qui si 700 personnes pouvaient se mettre en route vers leurs rêves en se donnant les moyens, chacun d’entre nous a les capacités de faire le même choix.

Si chacun pouvait se rendre compte de ses ressources et accepter qu’elles sont différentes des autres…

Si chacun pouvait accepter les ressources des autres et voir comment elles peuvent être complémentaires…, imaginez les ressources à nos dispositions ! Ce serait juste génial !

Durant mes prochaines conférences et dans mes prochains articles, je ne manquerai pas de partager un maximum de clés pour vous aider dans vos défis mais aujourd’hui, je voulais déjà vous partager celle-ci :

TOUT NE DÉPEND QUE DE VOUS !

Si j’en étais convaincu mentalement, j’en suis aujourd’hui convaincu au plus profond de mon cœur.

VOUS avez le choix de vivre une vie pas inspirante ou une vie à la hauteur de vos espérances ! Si votre vie ne vous plaît pas, VOUS avez le choix d'avoir le courage de prendre vos responsabilités et d'y aller ou d'imputer votre situation aux autres et de ne rien changer.

Alors que décidez-vous ?

La magie est en vous ! Utilisez-la !


0 vue

© 2014 - 2020 by Nadine Jacobs